4.5 / 5 ( 15 votes )

Le jeûne intermittent est de plus en plus pratiqué au fur et à mesure qu’il gagne en popularité. Vous êtes un jeûneur par intermittence désireux de rester énergique dans votre vie de tous les jours ? De ce fait, vous vous demandez si le jeûne intermittent est compatible avec le café qui peut être un coup de pouce lors d’une baisse d’énergie qui a souvent lieu lors d’un jeune intermittent. Dans le doute, beaucoup de personnes ne s’autorisent pas à boire du café durant le jeûne intermittent en pensant que celui-ci peut rompre leur jeune. Alors qu’en réalité il n’en est rien.

Le café ne casse pas le jeûne intermittent …

Mais pour commencer, que signifie réellement casser un jeûne ? D’après plusieurs spécialistes, un jeûne (qui est le fait de ne pas s’alimenter volontairement) est rompu dès lors que l’on consomme des calories. Il s’avère que le café est très faible en calories tant qu’il est noir et sans ajout. En effet, une tasse ne contient que 3 calories.

Par ailleurs, le café est faible en protéines, lipides et ne contient aucun glucide. Ce n’est donc pas assez pour que votre tasse de café ait un impact sur votre métabolisme et casse votre jeûne intermittent. Il faudra par contre limité le nombre de tasse pour ne pas augmenter le nombre de calories.

… À condition de ne pas rajouter des ingrédients qui cassent le jeûne

Par contre, si vous êtes de ceux qui aiment rajouter un petit quelque chose dans leurs cafés, il est fort possible que votre jeûne soit compromis.

On pense notamment au petit sucre dans le café ! Sucre et jeûne sont incompatibles. Le sucre va casser votre jeûne en perturbant votre métabolisme avec une hausse du taux de sucre dans le sang. En effet, il contient une quantité importante de glucides.

Même constat pour le lait et la crème chantilly ! Adieu donc, les cappuccinos, les latés et autres gourmandises à la Starbucks Coffee à base de café. Dites également adieu au café avec du beurre (aussi appelé café Bulletproof) tant affectionné par les personnes qui suivent le régime cétogène. En effet, le beurre fait hélas réagir le métabolisme même si ce n’est pas de la même façon que le sucre (en augmentant le taux de sucre dans le sang). Pareil pour l’huile de coco ou l’huile MCT. Le collagène en poudre et les laits végétaux ainsi que l’aspartame sont à tenir éloigné de votre café si vous ne voulez pas que votre jeûne intermittent soit rompu !

Il est tout de même possible de rajouter certains ingrédients si vous n’aimez pas le café noir

Si vous tenez vraiment à rajouter quelque chose dans votre café, il y a quelques possibilités.

Vous serez ravi d’apprendre que saupoudrer très légèrement votre café de cannelle ne cassera pas votre jeûne intermittent. Pareil si vous rajoutez un peu de noix de muscade ou cacao. Quant aux addicts des cafés sucrées, ils pourront se tourner vers la stevia et l’erythritol qui sont très sucrants. De plus, ils contiennent 0 calorie. Ils n’ont donc aucune incidence sur votre jeûne.

Le café augmente les bienfaits du jeûne intermittent

Le jeûne intermittent a de nombreux bienfaits sur la santé. Il s’avère que le café aussi et certains sont similaires au jeûne intermittent. Ce qui fait de ce duo un duo gagnant quand on cherche à avoir des bienfaits sur sa santé.

Tout comme le jeûne intermittent , le café aide à réduire l’inflammation qui est la cause de beaucoup de maladies.

Le café a également comme vertu de réduire les risques de développer un diabète de type 2. Tandis que le jeûne intermittent permet de lutter efficacement contre cette maladie.

Même constat pour les maladies d’Alzheimer et Parkinson. Boire régulièrement du café aide à réduire les risques de voir ces maladies se développer car le café agit positivement sur la santé du cerveau tout comme le jeune intermittent.

Pour conclure boire du café durant le jeûne intermittent est tout à fait possible. Il est même recommandé étant donné qu’il booste ses bienfaits. Il ne faut cependant pas en consommer trop car consommer à haute dose (environ 13 tasses ou environ 3L), le café donne des effets secondaires comme la tachycardie et l’augmentation de la pression sanguine (pour éviter ces problèmes, consommez entre 3/4 tasses maximum soit 900ml max). Des études ont également montré qu’à haute dose le café augmentait le niveau d’insuline. Ce qui est l’effet contraire rechercher quand on pratique le jeune intermittent. Prudence donc !

Malgré l’ajout d’ingrédients qui ne casse pas le jeûne, vous pourriez être de ceux qui n’aiment absolument pas le café ou qui y êtes sensibles ( tachycardie, hypertension, insomnie). Dans ce cas-là, vous pourrez vous tourner vers d’autres boisons qui vous aideront à tenir lors de votre jeûne intermittent comme le thé et l’eau (plate ou gazeuse) bien entendu.

Jeûne intermittent et café

2 commentaires sur “Jeûne intermittent et café

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut