Le jeûne intermittent est une méthode de perte de poids et remise en forme qui est de plus en plus pratiquée. On ne compte plus les concepts dérivés de cette méthode comme le tout nouveau qui commence à avoir ces fervents défenseurs : le jeûne intermittent sec. Mais de quoi s’agit-il au juste ? En quoi est-ce différent du jeûne intermittent classique ? Et surtout y a-t-il plus de bénéfices santé et perte de poids à le suivre comme le prétendent ses adeptes ?

Jeûne intermittent sec vs jeûne intermittent classique : c’est quoi la différence ?

Le jeûne intermittent consiste à jeûner pendant un certain nombre d’heures et à manger durant les heures restantes. Il existe plusieurs protocoles de jeûnes intermittents comme le 16/8 (jeûner pendant 16h manger pendant 8h), le 18/6, le 14/10, le 12/12, le 20/4, le 5:2 ou encore le OMAD (one meal a day = 1 repas par jour). Durant tout ces jeûnes intermittents, il est possible de boire à volonté de l’eau, du thé et avec modération du café. Ce qui n’est pas le cas dans le jeûne intermittent sec.

En effet, ce jeûne sec est appelé ainsi car contrairement à la version traditionnelle, il est interdit de boire durant la période de jeûne. Aucun aliment ni fluide ne doit donc être pris. Cela peut sembler extrêmement dur et on se demande pour quel raisons certaines personnes sont prêtent à se passer d’eau durant un jeûne intermittent pour en faire un sec.

jeûne intermittent sec

Des bienfaits plus rapidement avec le jeûne intermittent sec …

Il semblerait que les bienfaits soient au cœur de leur motivation. En effet, le jeûne intermittent sec a tout comme le jeûne intermittent classique des bienfaits sur la santé. Mais ce qui motive vraiment ces adaptes et fait la différence avec le jeûne intermittent classique c’est qu’il a été prouvé qu’une journée de jeûne sec équivaut à 3 journées de jeûne classique. Les bienfaits observés lors d’un jeûne intermittent classique sont donc plus rapidement obtenus avec sa version sèche.

L’exemple type de ce phénomène a été montré par des études qui ont conclu qu’avec le jeune intermittent sec l’autophagie est plus vite atteinte. Pour atteindre l’autophagie, il faut en général jeûner entre 24 à 48h. L’autophagie signifie s’auto-dévorer, ce qui signifie que le corps s’alimente de ses propres cellules. Durant ce processus, les cellules se nettoient en profondeur en enlevant leurs cellules abimées et inutilisées. Des cellules plus jeunes sont également créées. Une espèce de réinitialisation totale du corps a donc lieu.

Imaginons qu’une personne fasse un jeûne intermittent 12/12 sec et passe donc 12h à jeûner. Étant donné qu’une durée de jeûne sec équivaut à minimum deux fois un jeûne classique, cela signifierait qu’au lieu que cette personne ait les bienfaits de 12 heures, elle aura ceux de 24 heures de jeûne. Elle atteindra donc l’autophagie et le mode brule graisse au lieu d’arriver  » seulement  » à la cétose.

De ce fait, cette personne aura plus rapidement les bienfaits qu’apporte le jeûne intermittent. À savoir :

  • La préservation de la bonne santé du cerveau
  • La protection contre les maladies dégénératives causer par l’inflammation en baisant le niveau d’inflammation dans le corps
  • La baisse du cholestérol
  • La régulation du niveau de sucre dans le sang et donc une meilleure résistance à l’insuline
  • La protection contre diabète
  • La réduction de la tension artérielle
  • La diminution des risques de crises cardiaques

Mais les bienfaits du jeûne intermittent ne s’arrêtent pas là. Le bienfait principal, rechercher par la plupart des gens qui se lancent dans cette pratique est la perte de poids. Et en la manière, on peut se demander si le jeûne intermittent sec fait fondre plus rapidement les kilos.

jeûne intermittent

… Ainsi qu’une perte de poids plus importante

Grâce au jeûne intermittent sec, peu importe le jeûne intermittent que vous entreprendrez, vous atteindrez le fameux mode brule graisse. D’ordinaire, ce mode n’est atteint qu’après 18 heures minimums de jeûne. Puisque durant le jeûne sec le corps a besoin non seulement d’énergie mais aussi d’eau pour fonctionner, dès lors qu’il en manque, il en fabrique. Il se sert alors de la graisse pour créer cette eau. Selon des études, le corps brûle plus de gras pour fabriquer cette eau que dans un jeune classique. Pour fabriquer 107 grammes d’eau, il brûle 100 grammes de gras.

Il est donc fort probable que vous constatiez qu’avec le jeûne intermittent sec vous perdez plus de poids qu’avec la méthode classique. Cela dit, ce constat est à modérer. En effet, durant un pareil jeûne votre corps perd globalement de l’eau même s’il en fabrique. Il y a donc une perte hydrique à prendre en compte dans cette perte de poids plus importe. Vous le verrez surement à l’aide d’une balance impédancemètre.

Suivre un jeûne intermittent sec, c’est vraiment plus simple ?

Quasi tous les jeûnes intermittents peuvent être fait en version sec. Il faudra néanmoins faire attention à bien préparer ceux plus de 24H. Ils ne peuvent être entrepris  » de but en blanc  » par des débutants. Débutez toujours par la pratique du jeûne intermittent classique avant de vous tourner vers un jeûne intermittent sec.

Beaucoup de personnes qui n’aiment pas les demi-mesures, préfèrent le jeûne intermittent sec et le trouve plus simple. Alors que d’autres personnes arrivent à parfaitement faire le jeûne intermittent classique et ne se verraient pas sans leur précieuse tasse de thé ou café. Sans infirmer ou confirmer la facilité du jeûne sec par rapport au jeûne intermittent classique, on a eu envie de faire une expérience et on a demandé à une de nos rédactrices, Lexa, qui pratique actuellement le jeûne intermittent 18/6 de le faire en version sèche. Elle commencera Vendredi 21 Mai 2021. Nous ferons un update à J+7 avec son retour sur l’expérience et sa perte de poids sachant qu’elle démarre à 124 kg.

Jeûne intermittent sec

Un commentaire sur « Jeûne intermittent sec »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut